Les différentes aides pour panneaux photovoltaïques

L'énergie solaire grâce aux panneaux photovoltaïques est une solution d'avenir pour produire de l'électricité de manière durable. Néanmoins, le coût d'investissement reste encore élevé pour de nombreux particuliers. Différentes aides financières existent afin d'encourager le développement des énergies renouvelables.

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) permet de réduire sensiblement le coût d'investissement d'une installation photovoltaïque. Mis en place en 2005, ce dispositif fiscal s'adresse aux particuliers souhaitant équiper leur résidence principale avec des équipements favorisant les énergies renouvelables ou la maîtrise de l'énergie.

En parallèle : Guide pratique des lampes nomades extérieur

Concrètement, le CITE permet de déduire 30 % du montant total des dépenses liées à l'installation de panneaux solaires, dans la limite de plusieurs plafonds. Ces dépenses éligibles comprennent : 

  • l'achat des panneaux photovoltaïques (module et onduleurs) ; 
  • les frais de pose ; 
  • les éventuels travaux de structure supportant les panneaux (charpente, support au sol...). 

Les coûts de raccordement au réseau électrique national sont également pris en compte. Le plafond maximal de dépenses éligibles au CITE est fixé à 8 000 € pour un foyer fiscal et 1 000 € pour les copropriétés. Un particulier réalisant un investissement de 10 000 € dans une installation photovoltaïque pourra déduire 30 % de ce montant, soit 3000€, de son impôt sur le revenu. Cela permettra de réduire de manière très significative le coût total du projet. Le site https://www.lepoint.fr/stories/cap-soleil-energie-avis-et-temoignages-clients-25-04-2024-2558632_3919.php donne des détails intéressants avec des avis et des témoignages clients. 

Sujet a lire : Aménagement d'une salle de bain : comment choisir sa porte de douche ?

La prime à la conversion

La prime à la conversion a été mise en place en 2018 par le gouvernement dans le but d'aider au remplacement de véhicules anciens par des véhicules moins polluants. Depuis 2020, son champ d'action a été élargi aux travaux de rénovation énergétique.

Concrètement, cette aide de l'Etat permet d'obtenir une fraction du coût d'investissement lié à des travaux favorisant les économies d'énergie, comme l'installation de panneaux solaires photovoltaïques. Pour une installation photovoltaïque, les dépenses éligibles couvrent l'achat et la pose des panneaux, des onduleurs, de la structure de fixation, ainsi que les frais de raccordement au réseau.

Le montant de la prime à la conversion accordée dépend des revenus du foyer. Pour les ménages aux revenus les plus modestes, elle peut atteindre 1500 €. Cette aide financière représente donc une aide non négligeable pour concrétiser un projet d'installation solaire, en complément d'autres dispositifs comme le Crédit d'Impôt Transition Energétique.

La prime à la conversion présente l'avantage de ne pas être limitée à un plafond de dépenses contrairement au CITE. Elle incite à la réalisation de travaux plus conséquents et ambitieux en matière de transition énergétique.

Les aides des collectivités territoriales

En complément des aides nationales comme le CITE ou la prime à la conversion, de nombreuses collectivités locales proposent leurs propres dispositifs de soutien aux énergies renouvelables. Selon les régions et les communes, ces aides peuvent prendre différentes formes.

Certaines mairies accordent directement des subventions, sous condition de ressources, permettant de financer une partie des coûts d'investissement d'une installation photovoltaïque. Le montant de la subvention varie, mais peut représenter plusieurs centaines d'euros.

D'autres collectivités optent pour des prêts à taux préférentiels, sur 10 ou 15 ans. Le remboursement est donc facilité pour les bénéficiaires. On trouve également des dispositifs de micro-crédit ou d'avance remboursable sans intérêts.

Les départements et régions soutiennent aussi fréquemment le développement des énergies renouvelables sur leur territoire, avec des aides spécifiques à la production d'électricité solaire. Il est conseillé de se renseigner directement auprès de sa mairie sur les aides locales éventuelles. Elles viennent compléter efficacement le budget pour une installation photovoltaïque, avec parfois des conditions d'attribution plus souples que les aides nationales.

Rentabiliser son installation grâce à la revente de l'électricité

Même avec les aides existantes, l'installation de panneaux photovoltaïques représente un investissement de départ conséquent. Il important de pouvoir rentabiliser ce coût sur le long terme.

Or, il arrive fréquemment qu'une installation domestique produise plus d'électricité que nécessaire, notamment en plein été. Plutôt que de gaspiller cette énergie renouvelable, il est possible de la revendre au réseau.

En France, un mécanisme de "revente du surplus" a été mis en place en 2006. Il permet à un particulier équipé de panneaux solaires de redonner l'électricité non consommée au réseau public de distribution. En échange, l'organisation mandatée lui verse une rétribution pour l'énergie injectée.